Skip to main content
FAQ
Que dois-je faire si je ne suis pas tout à fait sûr(e) que ma papule est une verrue ?

Tout simplement : si vous n'êtes pas sûr d'avoir une verrue, consultez impérativement un médecin ou un pharmacien avant de commencer le traitement.

Existe-t-il d'autres types de verrues ?

Oui, outre ces deux types (les plus courants), il existe une multitude d'autres verrues qui diffèrent les unes des autres en fonction de leur aspect et de leur emplacement. Par ailleurs, les différents types de PVH provoquent la formation de diverses sortes de verrues. Vous trouverez ici quelques-uns des types de verrues les plus répandus : Verrues planes (verrucae planae) : il s'agit de petites verrues plates et lisses, qui apparaissent généralement en grand nombre chez les enfants. Elles peuvent en principe se former n'importe où, mais elles se développent généralement sur le visage, le cou et la nuque, les mains, les poignets et les genoux. Les verrues planes sont difficiles à diagnostiquer en raison de leur aspect et sont souvent confondues avec de l'acné, en particulier sur le visage. Verrues filiformes (verrucae filiformes) : ces excroissances filiformes se développent sur le cou, les lèvres, les yeux et surtout les paupières. Les formations verruqueuses sont très petites et sont constituées de plusieurs petits doigts qui ne mesurent même pas un millimètre d'épaisseur. Verrues génitales (condylomata acuminata) : comme leur nom l'indique, ces verrues affectent les muqueuses des organes sexuels de la région génitale. Elles ne mesurent que quelques millimètres et ressemblent à de petits filaments blancs ou couleur chair avec une surface légèrement saillante. Mollusca contagiosa : ces verrues apparaissent presque exclusivement chez les enfants. Il s'agit de nodules lisses, de la taille d'un petit pois au maximum, avec un petit creux central (un « cratère ») et remplis d'un liquide extrêmement contagieux. Elles se développement généralement en « grappes » sur le ventre, le dos, les bras et les jambes. IMPORTANT : NI LES AÉROSOLS DE CRYOTHÉRAPIE WARTNER NI LE STYLO ANTI-VERRUES WARTNER NE PEUVENT ÊTRE UTILISÉS POUR TRAITER CES TYPES DE VERRUES. ILS SONT EXCLUSIVEMENT DESTINÉS À L'ÉLIMINATION DES VERRUES VULGAIRES ET DES VERRUES PLANTAIRES.

À quoi ressemblent les verrues vulgaires et les verrues plantaires ?

Les verrues vulgaires (verrucae vulgares) se distingue par leur surface rugueuse et à leur aspect « chou-fleur », légèrement en relief. Elles sont généralement de couleur blanchâtre à brunâtre et apparaissent surtout sur les mains, les genoux et les coudes. En règle générale, il est relativement facile de traiter soi-même ces verrues. Les verrues plantaires (verrucae plantares) ressemblent beaucoup aux verrues vulgaires, mais elles n'apparaissent qu'aux points de pression sous les pieds (talons, plante des pieds ou orteils). Elles présentent une surface lisse, sont souvent recouvertes de callosités et de corne et poussent en profondeur comme des épines sous la pression exercée par le poids du corps. Elles peuvent donc être douloureuses lors de la marche et ne sont pas faciles à traiter.

Si j'ai une verrue, dois-je aller chez le médecin ou à la pharmacie ?

Dans la plupart des cas, les pharmacies proposent de très bonnes solutions – surtout pour les verrues vulgaires et les verrues plantaires. Il existe différentes méthodes et produits de traitement, sur lesquels le personnel de la pharmacie vous conseillera volontiers. Dans certains cas, il est toutefois nécessaire de consulter un médecin : pour les verrues sur le visage, le cou ou les organes génitaux, pour les verrues couvrant une grande surface et pour les verrues sur une peau malade, chez les jeunes enfants ou justement lorsqu'il ne s'agit pas d'une verrue vulgaire ou d'une verrue plantaire.

Faut-il traiter les verrues ?

Les verrues sont des excroissances cutanées bénignes ; elles ne sont pas dangereuses. Par contre, elles sont très contagieuses et le virus se propage très rapidement d'une personne à l'autre ou même d'une partie du corps à l'autre. Il faut donc absolument et immédiatement prendre des mesures pour y remédier. S'il est vrai qu'environ 50 % des verrues disparaissent spontanément dans les 2 ans, il n'est en aucun cas conseillé d'attendre sans traitement. En effet, plus la verrue est ancienne, plus elle est tenace et difficile à éliminer. Outre tout cela, les verrues sont également très inesthétiques.